Kvasnicka joue les héros
par Andrew Podnieks|26 DÉC. 2018
David Kvasnicka a marqué à la 52e seconde la prolongation pour permettre aux Tchèques de l’emporter 2-1 contre les Suisses au match d'ouverture du Championnat mondial junior 2019 de l’IIHF.
photo: Matt Zambonin / HHOF-IIHF Images
share
Le Championnat mondial junior 2019 de l’IIHF a commencé en force! David Kvasnicka de la République tchèque a marqué grâce à un tir du poignet de loin qui a frayé son chemin dans la circulation après seulement 52 secondes de jeu en prolongation pour permettre à son équipe de signer une victoire dramatique de 2-1 contre la Suisse.

Ce fut un match pas mal plus serré qu’il y a un an, alors que les Tchèques l’avaient emporté facilement 6-3 en faisant preuve de domination. « Je pense que l’an dernier ils ont obtenu environ 40 tirs et nous 15, mais aujourd'hui, les deux équipes en ont décoché 27 », a analysé l’entraîneur de la Suisse, Christian Wohlwend. « Nous sommes vraiment contents de la façon dont nous avons joué aujourd'hui. »

La Suisse affrontera l’équipe hôte du Canada demain, tandis que la République tchèque sera en congé avant de croiser le fer avec la Russie vendredi.

Les deux pays n’ont pas remporté de médaille depuis longtemps au Mondial junior. La dernière fois que les Tchèques ont grimpé sur le podium, c’était en 2005, alors qu’ils ont obtenu le bronze, tandis que les Suisses sont repartis avec le bronze au cou en 1998.

Le but de Kvasnicka a soulagé l’équipe tchèque qui a été chanceuse d’atteindre cette courte période de prolongation.
Rép. tchèque - Suisse (2019 IIHF CMJ)
CZE SUI 27 DÉC. 2018
« Notre première période n’a pas été très bonne, mais notre deuxième a été meilleure et nous avons joué notre meilleur hockey en troisième », a résumé le capitaine suisse Nando Eggenberger. « Je pense que nous avons joué un très bon match et si nous pouvons garder cette passion, je crois que nous pouvons battre le Canada demain. »

« Ce fut un match assez difficile pour nous », a avoué l’attaquant tchèque Filip Zadina. « Nous nous sommes battus. Ce n’est pas un mauvais départ pour nous. »

Aujourd'hui, la majorité du match s’est passée entre les deux lignes bleues, et lorsque ce n’était pas le cas, le jeu s’est déroulé souvent à 5 contre 5 au cours des 40 premières minutes. Les deux arbitres ont imposé un total de 12 punitions lors des deux premiers engagements (mais seulement une autre en troisième période).

Les Tchèques ont dominé le premier tiers sans toutefois en profiter, surtout en raison du bon travail du gardien de but adverse Luca Hollenstein qui a frustré deux Tchèques de l’enclave. Il a volé Krystof Hrabik avec l’arrière de sa jambière et quelques instants plus tard, il a bloqué Jachym Kondelik sur une superbe chance de marquer à 4 contre 4.

La Suisse a ouvert la marque à 7 min 45 s de la deuxième en avantage numérique. Sven Leuenberger a dirigé une belle passe frappée vers le capitaine Eggenberger, qui, posté à côté de l’enceinte du gardien, a enfilé l’aiguille d’un tir vif sur réception.

Cependant, les Tchèques ont nivelé le pointage seulement 77 secondes plus tard. Cette fois, c’était Martin Kaut qui était installé à côté du filet. Il a accepté une passe du capitaine Martin Necas, puis il a pris un tir vif qui s’est faufilé derrière Hollenstein. Le cerbère suisse aurait sûrement voulu revoir ce tir.

La fin de la deuxième période a probablement laissé place aux secondes les plus divertissantes du match, alors que les Tchèques jouaient en supériorité numérique et qu’ils contrôlaient le jeu depuis un bon bout de temps en territoire adverse. Pas un, mais deux joueurs suisses ont cassé leur bâton, ce qui a fait en sorte que seulement deux patineurs pouvaient défendre leur territoire convenablement. Les Tchèques n’ont toutefois pas réussi à faire vibrer les cordages.

La Suisse a terminé la période médiane avec un avantage numérique de deux hommes, mais des tirs bloqués par des joueurs adverses ont permis de garder le pointage à 1-1 après 40 minutes.

Les Suisses ont dominé en troisième, obtenant de meilleures chances de marquer et fonçant à vive allure vers le filet, mais la meilleure occasion a été celle de Hrabik, qui a frappé le poteau d’un tir derrière la mitaine de Hollenstein. Peu de temps après, Philipp Kurashev s’est échappé, mais sa feinte a été partiellement bloquée par Lukas Dostal.

Avec la prolongation qui approchait, Necas a presque gâché le match de son équipe avant de passer près de jouer les héros. Il a écopé d’une punition inutile à 2 min 52 s, pour avoir donné un double-échec, permettant aux Suisses d’obtenir une belle chance, mais sa troupe a bien fait en désavantage numérique. Puis, alors qu’il ne restait que quelques secondes au cadran, Necas a décoché un tir vif qui a forcé Hollenstein à réaliser un arrêt sensationnel de la jambière.
Rép. tchèque - Suisse (2019 IIHF CMJ)